Publié par Laisser un commentaire

Le zéro-déchet : c’est quoi ?

zéro déchet

Le zéro-déchet, c’est une démarche qui vise à réduire au maximum notre production de déchets au quotidien. Il s’agit de revoir son mode de consommation afin de produire moins de déchets à la source.

C’est Béa Johnson, une Française installée aux Etats-Unis qui, à travers le livre « Zéro-Déchet », a démocratisé ce mouvement. On vous recommande d’ailleurs la lecture de ce livre inspirant. Elle y explique sa démarche et donne la technique pour limiter ses déchets. Cela passe par la méthode des 5R (bon en français, ça donne plutôt 4R et 1C…) Elle a réduit les déchets de sa famille à moins de 1 L par an ! Allez hop, on vous explique sa méthode.

1er R du zéro-déchet : Refuser

Refusez ce dont vous n’avez pas besoin. Sans s’en rendre compte, chaque jour, nous créons des déchets en acceptant des flyers, des emballages à usage unique, des stylos publicitaires (alors qu’on en a déjà 25 à la maison…) ou encore des échantillons gratuits.

Pour limiter ces déchets, demandez-vous à chaque fois si cet objet est vraiment nécessaire. Si ce n’est pas le cas, alors refusez-le gentiment. L’important est de se questionner sur nos besoins réels et de refuser ce qui est superflu.

3 mises en pratique :

  • Je mets un autocollant « Stop Pub » sur ma boîte aux lettres ;
  • Je dis non aux sacs plastiques dans les supermarchés ou les restaurants à emporter ;
  • Je ne craque pas pour les cadeaux gratuits (échantillons alimentaires, articles de toilette dans les chambres d’hôtel, …).

2ème R du zéro-déchet : Réduire

Réduire ce dont nous avons besoin et qui ne peut pas être refusé.

Nous sommes aujourd’hui dans une société qui nous encourage à consommer, parfois au-delà de nos besoins. Privilégiez la qualité à la quantité. Vous trouverez des conseils pour réduire vos déchets dans les prochains chapitres.

3 mises en pratique :

  • Je réduis le nombre d’emballages lors de mes prochains achats ;
  • Je réduis le nombre de vêtements de mauvaise qualité dans ma garde-robe pour privilégier des vêtements qui tiennent dans le temps ;
  • Je réduis le nombre d’objets électroménagers dans la cuisine (surtout celui que vous n’avez utilisé qu’une seule fois 😉).

3ème R du zéro-déchet : Réutiliser et Réparer

Pensez à réutiliser les objets que vous avez chez vous avant d’en acheter un nouveau. En plus, cela fait des économies !

Vous pouvez aussi établir une liste des objets que vous pouvez partager avec votre famille, vos amis, vos voisins. Ainsi, pas besoin que chacun de vous ait une perceuse, il suffira de l’emprunter.

Apprenez également à réparer. Parfois, il suffit d’un peu d’huile de coude et de quelques minutes pour faire des merveilles. Vous trouverez sur spareka.fr des tutos d’entretiens et de réparations pour vos appareils.

N’hésitez pas à vous renseigner dans vos communes, car il existe de plus en plus d’organisations qui pourront vous aider à réparer et fabriquer :

  • Les Repair cafés : ils permettent de réparer des objets endommagés grâce à l’aide de spécialistes de la réparation. Ces services de réparation permettent de lutter contre l’obsolescence programmée. La liste des Repair cafés en Suisse est disponible sur repair-cafe.ch.
  • Les Fab Labs  :  ce sont des laboratoires de fabrication qui rendent possible la réalisation des idées en donnant accès entre autres à des outils de fabrication numérique. En bref, un endroit pour apprendre, fabriquer et partager. Il en existe par exemple à Neuchâtel (fablab-neuch.ch) ou à La Chaux de Fonds (fablab-chaux-de-fonds.ch).

3 mises en pratique :

  • Je recouds un bouton sur ma chemise au lieu de la laisser au placard ;
  • Je réutilise mes collants filés pour en faire un tawashi ;
  • Je recherche s’il existe un FabLab dans mon secteur.

4ème R du zéro-déchet : Recycler

Recycler ce qu’on ne peut ni refuser, ni réduire, ni réutiliser.

Et oui, le recyclage, ça n’arrive qu’après toutes ces étapes, car le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas. Il faut de l’énergie, de l’organisation, un tri sélectif bien fait pour pouvoir recycler et former une nouvelle matière de qualité.

On vous encourage donc à bien trier vos déchets en respectant les règles mises en places dans vos communes.

2 belles initiatives de recyclage de matières

  • Hopaal: les vêtements conçus à partir de matières recyclées ;
  • Freitag : les sacs fabriqués à partir de bâches de camions recyclés.

5ème R (ou le fameux C) du zéro-déchet : Rot qui signifie Composter

Quand on analyse sa poubelle, on réalise qu’une partie des déchets sont des trognons de pommes, des épluchures de patates ou encore des coquilles d’œufs… Tous ces déchets organiques peuvent être revalorisés, car ils se décomposent naturellement et peuvent rendre à la terre leurs nutriments.

Pour ce faire, installez un composteur sur votre rebord de fenêtre ou au fond de votre jardin !

Lorsqu’il est plein, vous pouvez le déposer à la déchetterie (les communes organisent également des ramassages hebdomadaires, renseignez-vous auprès des communes) ou alors vous pouvez l’utiliser pour nourrir la terre de votre potager !

Il existe aussi des lombricomposteurs : Ce sont des composteurs qui utilisent l’absorption des matières organiques par des vers de terre spécifiques pour produire un compost appelé lombricompost.

Si vous rêviez d’avoir un animal de compagnie, mais que vous aviez peu de place dans votre appartement, c’est ce qu’il vous faut !

Vous pouvez même le fabriquer vous-même. Plus d’informations : compost.ooreka.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *